Tout savoir sur l'informatique avec cultureetformation.ch

Le mot «informatique» est composé du mot «information» ainsi que du suffixe «-ique». Le suffique «-ique» veut dire «qui est propre à».
Lorsque «informatique» est utilisé comme un adjectif, il signifie que le nom est relatif à l'utilisation d'ordinateurs et de systèmes numériques.
Lorsque l'on l'utilise en tant que substantif, le mot «informatique» concerne des activités ayant un lien avec la conception mais aussi la mise en œuvre de ces machines.
Lorsque l'on parle d'informatique, on touche souvant du doigt des sujets connexes comme la télécommunication, mais aussi certaines notions des mathématiques.
Les logiciels informatiques sont apparus au grand public dans les années 1950.
apprentissage de l'informatique dès l'enfance
Aujourd'hui elles sont une partie importante du secteur des technologies de l'information mais aussi de celui de la communication.
L'informatique couvre aussi bien la partie software (logiciel, architectures de systèmes) et au hardware (électronique, télécommunication).
D'un point de vue des métiers du secteur informatique, le panel est assez large, mais on peut citer entre autre : le développement de logiciels, la maintenance des infrastructures informatiques, l'enseignement (privé ou public), l'assistance, la surveillance et l'entretien.

savoir
l'info
Tout
sur
définition de l'informatique

Etymologie









C'est en 1957 que le mot "informatique" fait son apparition. On doit ce terme à un Allemand répondant au nom de Karl Steinbuch.
Cet ingénieur réalisa un essai intitulé Informatik: Automatische Informationsverarbeitung.
On pourrait traduire cela par « Informatique : traitement automatique de l'information ».
Il faudra attendre 1962 pour que ce terme traverse le Rhin.
En effet, Philippe Dreyfus, utilisa ce terme pour son entreprise Société d'informatique appliquée.
formation en informatique
L’Association for Computing Machinery a été crée peu de temps après. Il s'agissait alors de la plus grande association d'informaticiens au monde
Elle ne peut alors pas encore utiliser le mot "informatique" car c'est une marque déposée par la société Informatics Inc.
Il faudra alors attendre 1966 pour voir l'Académie française prendre acte ce terme. Ils rendront officiel le mot, en lui attribuant la définition suivante : « science du traitement de l'information ».
Ce mot va rapidement être adopté, que ce soit la presse, mais aussi les universités ou les industries.
Aujourd'hui, « informatique » est utilisé aussi bien dans le domaine industriel lorsqu'il est lié aux ordinateurs, que dans le sens du traitement des informations par des algorithmes.
La science est très liée à l'informatique, que ce soit avec des termes comme « science informatique », « informatique fondamentale » ou « informatique théorique ».
La communication n'est pas en reste, c'est pourquoi on parle de « technologies de l'information » ou « technologies de l'information et de la communication ».

Histoire

Depuis le début de l'humanité, l'Homme a constamment été à la recherche de solutions pour calculer plus facilement. Que ce soit des abaques, des bouliers ou tout autre invention, on peut dire que les Hommes n'ont pas manqué de créativité.
Néanmoins, si les outils pour calculer ont toujours existé, elles ne permettent malheureusement pas d'executer d'algorithmes.
Avec ces outils, c'est à la personne qui l'utilise d'apprendre mais aussi d'exécuter les opérations.
On peut considérer que la première machine à calculer a vu le jour en 1642. C'est à Blaise Pascal que l'on doit la première machine à calculer.
Il commercialisa même cette calculette sous le nom de "Pascaline".
informatique
On peut encore trouver 7 exemplaires de la "Pascaline" dans les musées aujourd'hui.
Vers 1880, Herman Hollerith, celui qui, quelques années plus tard deviendra le créateur de la société IBM, fonde la mécanographie.
Il invente une machine électromécanique dont le but est de rendre plus simple le recensement grâce à des carte perforées.
Les Etats-Unis vont d'ailleurs s'en servir pour leur recensement en 1890 qui a été causé par l'arrivée d'un grand nombre de migrants.
Les mécanographes sont alors seulement des outils artisanaux. Fredrik Rosing Bull créera ensuite la première entreprise Européenne qui va fabriquer et commercialiser des équipements mécanographiques.
Par la suite on a vu apparaitre des machines électromécaniques qui utilisaient des lampes radio comme les triodes pour réaliser les traitements.
La chaleur dégagée par les lampes avait par contre un inconvénient majeur : elle attirait des insectes.
scéance de formation à l'informatique
Ils avaient la facheuse tendance à créer des pannes, et par conséquent, on a donné à ce terme le nom de bugs (traduction Française du mot insecte).
Le grand bon en avant de l'informatique a eu lieu avec l'arrivée du transistor en 1947, plus précisément lors de l'industrialisation de sa production en 1960.
On doit la naissance de l'informatique moderne au mathématicien Alan Turing, qui durant la seconde guerre mondiale, a commencé à fonder les bases de ce qu'est un ordinateur.
Il a créé une machine universelle que l'on connaitra plus tard sous le nom de machine de Turing.
Au sein de son article, Turing a fondé les bases théoriques de ce qui fait la différence entre une machine à calculer et un ordinateur.
Une fois la seconde guerre mondiale terminée, c'est le circuit intégré qui sera inventé, ce qui va permettre de remplacer les relais électromécaniques et les tubes à vide qui étaient alors présents sur les machines à calculs.
Cela permet d'une part de diminuer leur taille de manière considérable, mais aussi de rendre ces machines plus complexes.
Autre avantage de taille, cela permet également de proposer des machines moins chères et plus fiables.
science informatique
Grâce à Von Neumann, la machine universelle de Turing va être utilisée pour faire plus que calculer et maintenant faire tourner des programmes plus évolués intégrant des algorithmes poussés.
En 1970, c'est une révolution qui va se passer dans le monde de l'informatique. On voit apparaitre des réseaux de télécommunication comme Arpanet, Cyclades et la Distributed System Architecture (DSA).
Au début des années 90, on notera l'apparition des protocoles TCP-IP, dont l'origine est principalement liée à une baisse conséquente du prix des microprocesseurs.
Avec le temps, les langages de programmation vont s'améliorer très rapidement, cela va ainsi permettre d'améliorer la mise en œuvre d'algorithmes de plus en plus perfectionnés.
Cela permettra aussi d'augmenter le nombre de champs d'utilisation de ces programmes.
En parallèle, on va assister à la progression de la miniaturisation des composants, mais aussi de la baisse des coûts de fabrication.
Ceci, mis en parallèle à l'augmentation des besoins divers et variés (scientifiques, financières, commerciales, etc.), ont permis de faire s'étendre l'informatique, que ce soit pour les particuliers ou les entreprises.
Au fur et à mesure de l'avancée de l'informatique, les entreprises vont améliorer l'interface graphique de leurs logiciels.
tout savoir sur l'informatique
Exit donc les logiciels en ligne de commande et bienvenue aux logiciels avec un design plus simple.
L'informatique connaitra un nouveau changement important lorsque l'on verra apparaitre les logiciels libres.
Ils ont permis à un grand nombre de personnes de disposer de logiciels car ceux-ci étaient gratuits. Ca a été un grand changement dans l'histoire de l'informatique.
Les réseaux sociaux ont aussi contribué à la popularisation de l'informatique.

Science informatique

On classe la science informatique parmis les sciences formelles.
La science informatique consiste à étudier le calcul dans sa vision la plus large.
Ainsi, les sciences de l'informatique ne traitent pas seulement de l'arithmétique, mmais de manière plus général de tout ce qui peut avoir attrait aux informations qui s'expriment sous la forme de nombres.
Cela peut donc aller depuis des textes jusqu'à des informations bien plus complexes comme des images, de la musique, mais aussi des séquences d'ADN.
En fonction du contexte, il peut donc s'agir soit d'un algorithme, d'un logiciel, d'une procédure ou d'un calcul.
L'algorithme est un élément important dans la science informatique. C'est un moyen systématique de procéder afin d'arriver à calculer un résultat.
On trouve des traces d'algorithmes depuis l'Antiquité, mais c'est à partir des années 30 que les scientifiques ont vraiment développé cette discipline.
L'algorithmique est aussi une part importante de la science informatique. Elle consiste à étudier de manière comparative les différents algorithmes.
Il existe une grande disparité entre les différents algorithmes. En effet, suivant l'algorithme choisi, le nombre d'opérations qu'il faudra faire pour réaliser le calcul peut grandement varier.
On appelle le nombre des opérations la complexité algorithmique.
Il s'agit d'ailleurs de l'un des principaux sujets dans l'étude algorithmique.
Elle permet principalement de déterminer la meilleure facon dont on doit faire un calcul, ce qui pour certains cas, s'avère très important.
L'intérêt n'est pas que théorique mais il est également pratique.
En effet, plus un problème est résolu rapidement, moins il implique de coût machine, et donc plus c'est rentable.
La cryptologie fait également partie des sciences de l'informatique.
Le principe de la cryptologie est de proposer une fonction facile à calculer et possédant une fonction réciproque difficile à calculer.
Ainsi, il sera possible de chiffrer facilement un message que l'on pourra décrypter de manière difficile sans la clé.

Utilisations

On peut distinguer deux grandes catégories concernant les utilisations que l'on fait de l'informatique.
La première catégorie est le software et la seconde est le hardware.
Le software concerne toute la partie logicielle alors que le hardware concerne la partie matérielle.
Le hardware ne concerne pas que les ordinateurs mais couvre un panel bien plus large.
En voici quelques exemples :

  • Les consoles de jeux semblent aujourd'hui avoir toujours existé, mais en réalité, c'est une invention assez récente.
  • Les NAS (ce qui signifie network attached storage) sont des appareils dont le but est de stocker des informations en mémoire et de pouvoir y accéder depuis un réseau.
  • On ne peut aujourd'hui plus retirer d'argent à un guichet, ou alors de manière très rare. C'est grâce à l'informatique que l'on peut obtenir son argent, à travers l'utilisation d'un distributeur automatique.
  • Les transports ont aussi bénéficié des bienfaits de l'informatique. A titre d'exemple, l'aviation a pu s'automatiser en partie (l'autopilotage) grâce à l'informatique.
  • La télécommunication a aussi bénéficié de l'avancée de l'informatique. Les smartphones ont par exemple permis à tout le monde de pouvoir faire plus que téléphoner mais aussi consulter leur emails, etc. Les logiciels ont eux aussi beaucoup évolué, et sont devenus au fil du temps de plus en plus performants.
    On peut différencier les logiciels applicatifs des logiciels système, mais aussi des systèmes d'exploitation.
    Les logiciels peuvent communiquer en utilisant des bases de données, ou des systèmes de gestion de base de données.
    Ces compétences sont bien souvent complexes, c'est pourquoi un grand nombre d'entreprises font appels à des sociétés spécialisées dans la gestion de bases de données.

  • Terminologie

    L'informatique est aujourd'hui devenu un secteur économique conséquent aux États-Unis, mais aussi en Europe et au Japon.
    Le principal avantage des produits immatériels peuvent être facilement échangés à travers le monde.
    Ces éléments immatériels peuvent être des savoirs, des logiciels, des langages de programmation, etc.
    Lorsqu'il s'agit d'informatique, on a tendance à utiliser l'Anglais, un peu partout dans le monde.
    La quasi totalité des langages de programmation utilisent d'ailleurs l'anglais.
    En informatique, il existe de nombreuses abréviations, néologismes, etc. Tous ou presque sont en anglais.
    Il existerait aujourd'hui environ 1 milliard d'ordinateurs. On utilise généralement le terme de PC pour parler d'eux.
    En France et au Québec, on trouve encore malgré tout quelques termes qui ont été traduits et qui par conséquent sont en Français.
    La terminologie de l'informatique peut couvrir aussi bien les société et organismes (AOL, AT&T, etc.) que les normes (TCP-IP, ASCII, DNS).
    Les produits ne sont pas en reste (BASIC, BIOS).
    Certains termes à l'origine issus du language informatique sont devenus tellement communs qu'ils font maintenant partie du language commun. On peut par exemple citer des mots comme hacker, geek, pixel, etc.

    Formations

    Il existe aujourd'hui une nécessité de maitriser l'informatique en général, que cela soit pour la partie professionelle ou personelle de votre vie.
    Pour cela il existe plusieurs options. La première consiste à enseigner aux enfants la maitrise de l'informatique dès leur plus jeune âge.
    Plus les enfants apprennent tôt, plus ils maitrisent l'informatique.
    Pour les adultes, il existe deux types de formations. Le premier type de formation est la formation en présentiel.
    Ce type de formation a l'avantage d'offrir la possibilité aux élèves d'échanger avec l'instructeur et ainsi d'apprendre plus rapidement.
    Le site formation informatique propose par exemple des formation en informatique axées sur le pack Office (Microsoft Word, Excel, Powerpoint, etc.)
    Une autre solution consiste à suivre une formation en ligne. Si ce type de formation a l'inconvénient de ne pas propose d'échanges entre l'instructeur et l'élève, il présente pas contre l'avantage de laisser l'élève maitre des moments où il apprend.
    Quel que soit le type de formation choisi, il reste néanmoins très important de se former car l'informatique est un secteur qui évolue rapidement.